La réalité augmentée, une invention en pleine expansion

La technologie de la réalité augmentée consiste à superposer au sein d’un environnement réel des éléments virtuels en 3D. Elle bouleverse aujourd’hui de nombreux secteurs d’activité et révolutionne les usages. La réalité virtuelle ne contribue pas qu’à l’avancée de la recherche de pointe. Elle améliore et propulse la gestion, l’organisation et les offres commerciales des entreprises, ce qui lui vaut sa forte croissance.

La réalité augmentée, une industrie à forte croissance

La réalité augmentée, bien qu’elle soit principalement apparue pour des fins expérimentales et professionnelles, a connu un essor fulgurant. Les entreprises ont très tôt perçu les solutions et apports que cette technologie pouvait leur fournir et ont su se l’approprier. Aujourd’hui, le marché mondial de la réalité augmentée devrait croître de 76,99 milliards de dollars au cours de la période 2020-2024.

La réalité augmentée au sein de l’immobilier

La réalité augmentée joue un rôle incroyable en matière de commercialisation de biens immobiliers. En effet, elle permet de prévisualiser un bâtiment bien avant sa construction, ce qui favorise une meilleure projection de l’éventuel investisseur. Grâce à la 3D, la réalité augmentée constitue une alternative à la maquette physique. Des modifications virtuelles peuvent d’ailleurs être réalisées avec un meilleur accès à 360 °.

La réalité augmentée dans le domaine de la santé

L’un des secteurs d’expansion de la réalité augmentée est bien évidemment la santé. Elle permet de proposer des thérapies comportementales aux malades atteints de schizophrénie, de phobie ou même de dépression par exemple. Elle intervient aussi en chirurgie avec une meilleure expérience de travail en offrant de la précision à partir d’images autrefois invisibles désormais projetées sur écran.

La réalité augmentée dans les musées

L’histoire et l’art ne sont pas en marge de cette émergence technologique qu’est la réalité augmentée. Les musées peuvent proposer des visites plus enrichies notamment grâce à la projection 3D d’objets inaccessibles ou disparus. Toujours dans le cadre de la reconstitution du passé, les visiteurs ont la possibilité de mieux percevoir les éléments d’architecture autrefois présents.